Parole parole parole

J-8, et les J.O. 2008 se déroulant à Pékin vont commencer.

Comme vous le savez, afin de remporter le concours de « c’est moi qui organiserai les jeux dans 10 ans », le gouvernement chinois a du faire certaine promesses, avec entre autres l’amélioration de la qualité de vie de leurs citoyens (environnement, libertés individuelles …).

Bon on sait qu’au niveau de l’environnement, le problème a été résolu : il suffit juste d’élever considérablement le seuil d’alerte du taux de particules dans l’air dont l’inhalation même pendant une courte durée est néfaste à l’homme.

Reste maintenant la question des libertés individuelles, et notamment celle des libertés de la presse.

Le président de la République Populaire de Chine et président du Parti Communiste Chinois Hu Jintao a donc déclaré pour faire plaissir au CIO que les journalistes étrangers pourraient aller et travailler librement. Il a (hier ou avant hier) néanmoins annoncé un autre point qui n’a pas offusqué grand monde : c’est que la censure internet serait touours en vigueure.

Alors comment des journalistes objectifs pourraient envoyer leur travail à leur maison de rédaction sans risquer qu’il ne leur parvienne jamais ??



« Self made man » (j’adore ce titre)

 

J’ai lu ça dans un article de Libération et franchement, je trouve ça génial.

C’est l’histoire d’une ex-femme, qui a fait toutes les opérations possibles pour devenir un homme, sauf une : il a gardé son vagin. C’est paradoxal parce que maintenant il ressemble à un vrai motard avec des tatouages partout, le crâne rasé, des muscles … On dirait qu’il vient juste de garer sa Harley. Maintenant, il est performeur et un acteur porno apparemment réputé.

Je vous cite juste un petit bout parce que j’aime bien.

« Hendrik, on le verra plus tard, est le complice de Buck sur scène : il lui glisse discrétos un gode qui, une fois dans le slip du performeur, abuse une partie du dance-floor. Lorsque notre «super-macho» ôte ensuite la prothèse et découvre un vagin parfaitement épilé, une sorte de détresse intense voile le regard de quelques spectateurs. On rencontre aussi la petite amie du réalisateur, une prof de yoga qui vous masse gratis et essuiera, après le show, les fesses de Buck. Ou le producteur de Schwarzwald, qui cuisine des courgettes au gingembre confit et vous propose cinq fois du thé. C’est chez lui que se déroule l’entretien. Et vers trois heures du mat, dans l’étroit escalier qui sert de loges, une jeune performeuse spécialisée dans le scato hululera en repoudrant ses seins :«Oh mon Dieu, c’était Buck Angel ? Je le crois pas ! On vient de la même ville, je connaissais bien sa première femme !» « 

 

 

 

Parce que oui, ila  été marié et oui il est remarié avec une pierceuse.

Mais juste au sujet de sa première femme : c’est une dominatrice, Maîtresse Ilsa Strix (paraît-il très célèbre) qui l’a quitté pour l’un des frères Watchowski, Larry, un de ses soumis (ça me dégoutte un peu de « Matrix » et de « V pour Vendetta »).

 

 

J’aime bien !!  Rire



un nouveau et magnifique point de vue

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=5454

Sur ce site, vous saurez tout sue le fait que notre voie Lactée a perdue deux bras. Je ne peux pas trop m’épancher étant donné que je dois aller réviser, mais agrandissez l’image au maximum (vous inquiétez pas ils y a quelques milliards de pixels), vous verrez c’est vraiment magnifique !!

Bon éblouissement !!



bonne fête maman !!

fetemere.jpg



anniversaire

 

Juste pour dire qu’aujourd’hui, c’est l’anniversaire de la mort de Ian CURTIS. Cela fait 28 ans qu’il s’est pendu et, sans tomber dans le mélodramatique, on a bien senti la différence.

 

 

 

Pour une note plus joyeuse, dans un mois tout juste c’est mon anniversaire !! J-31 !!



12345

Un meublé Alsacien |
lemat |
Dans l'air du temps |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | aussois2008
| Ma Petite Tambouille
| Eco Nature